Les plus belles murales...
Prospection de gaz de schiste, prise II...

Gaz de schiste? Pas dans ma cour!

Gros choc ce matin en ouvrant mon petit journal de quartier, L'Oeil Régional... Mais en fait j'ai même eu un choc avant  de bouger la première page du journal... On veut exploiter notre beau coin pour son gaz de schiste!  (ou de shit à mon opinion!)

Communément appelé le gaz naturel, le gaz de schiste serait apparemment disponible en grande quantité dans le sol de ma région, soit Mont St-Hilaire.  Une firme est donc chargée de sillonner les rues avec ses gros camions pour vérifier la véracité desdites mentions.  Et évidemment, si on trouve du gaz, il faudra l'exploiter.  D'où le beau chapelet de jurons après avoir lu l'article dans le journal régional.

Puits  Amour et moi sommes déménagés dans la région parce que nous voulions un endroit pittoresque, bourré de végétation et de nature avec un côté champêtre...  Eh bien dis donc, avec des trucs de ce genre (à gauche) dans le décor, pour le champêtre, on repassera!  Parce que ces merveilleuses structures se retrouveront au bout de nos rues si on décide d'exploiter les puits!

En plus il semble impossible d'empêcher ces maudites exploitations parce qu'il n'y a aucune règlementation pour régir l'exploitation.  Et non seulement c'est d'une laideur astronomique, ça pose divers risques pour la santé et l'environnement.  Dont une mais non la moindre:  de contaminer l'eau potable, juste ça!  Sans parler des tonnes de produits chimiques qui sont injectés dans le sol afin de 'fragmenter' les roches et réussir à extirper le gaz...  Wow, mais quel beau projet!  Je vous invite d'ailleurs à visiter le site de l'Association Québécoise de la lutte contre la pollution atmosphérique pour vous faire une meilleure idée de ce que représente un puits de forage...  Si ça ne vous a pas convaincu, il y a aussi ce blogue qu'il vous faut visiter...  Un autre site percutant, celui de Gasland qui fera probablement redresser les cheveux sur votre tête...

Pollution Je me considère comme une personne généralement accommodante mais là, c'est trop!  Que le gouvernement mette ses culottes et dise non aux grosses multinationales qui n'ont d'intérêts que pour leurs profits et se foutent du bien-être de l'être humain.  Est-ce que ces dirigants d'entreprise n'ont pas d'enfants et petits-enfants à qui ils voudraient léguer plus qu'un chantier contaminé qui a déjà été une planète?

L'exploitation du gaz schiste dans ma cour:  c'est NON!

Chers lecteurs et lectrices, j'attends vos commentaires... :-)

 

A très bientôt, Rachel.

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Johanne Dion

Moi, ce qui m'inquiète le plus, c'est l'utilisation sans scrupule d'une source vitale à la vie: l'eau. Je pouvais me baigner dans la rivière Richelieu il y a 50 ans, sans trop de problèmes cutanés ou de santé. Aujourd'hui, surtout après les pluies, il faut oublier çà. Les forages par fracturation hydraulique peuvent vider un ruisseau, baisser le niveau d'eau d'une rivière pour ensuite produire des camions-citernes pleins de saumures à être traiter. Traiter par qui? Les usines de traitement des eaux usées des municipalités? Sont-elles équipées pour traiter une telle concentration de matières en suspension, dont des métaux lourds? Et si les eaux usées ressortent du sol radioactives (c'est très possible!)? Quelle sera la qualité des eaux de rejets des usines qui devront traiter ces eaux usées des forages? Vous réalisez qu'elles rejettent dans les principales rivières du Québec? Les rivières de la rive sud du Saint-Laurent sont bien assez polluées sans qu'on en rajoute!

Rachel

Johanne, bonjour et bienvenue sur le blogue! J'ai lu avec grand intérêt tes commentaires. Je suis 100% d'accord avec toi! Est-ce que l'humain pense vraiment que toutes les énergies de la terre sont constamment renouvelables et sans fin? A un moment donné j'ai bien peur qu'on se battra pour obtenir de l'eau potable comme on se battait anciennement pour avoir des épices!
Est-on vraiment à l'ère du 'mon beau nombril' où on pense à soi et 'too bad' pour les futurs terriens? Ils vont aller où et faire quoi nos rejetons si on détruit tout ce qu'il y a de potable sur la terre?
Bien oui je suis un peu 'frue' mais j'espère qu'en groupe, nous pourrons sinon mettre un stop, du moins ralentir la progression de la pollution... A très bientôt!

Johanne Dion

Venez à l'UQAM le 10 septembre: http://www.aqlpa.com/forum-urgence-energie

Ruth

J'habite le bord du Richelieu depuis une quinzaine d'années et l'an dernier, nous avons eu droit à l'installation nocturne de la compagnie Junex (celle d'André Caillé justement). Que de la morgue, du mépris pour les citoyens, pour les municipalités. Le motto de ces gens-là : l'argent n'a de comptes à rendre à personne. Au lieu de mettre le paquet sur les énergies renouvelables, vertes, le Québec se lancerait dans la production sale d'hydrocarbures. Sous prétexte que le gaz est là, il faudrait à tout prix l'exploiter. Pourrions-nous penser à laisser un petit quelque choseà ceux qui viendront après nous? Quelle connerie! Quel gaspillage! Ça suffit!

Rachel

Ruth, bonjour et bienvenue! Des installations durant la nuit tu dis? Quelle surprise! Et il est situé où ce beau puits qu'on puisse voir ce que ça a l'air? Est-il éloigné des maisons au moins? Comme dit Foglia, je me demande si les gens savent que le prix de leur maison risque de dégringoler... Perdre plusieurs milliers de dollars, ça fait plutôt mal, hein? Pour ceux et celles qui veulent lire l'article de Pierre Foglia, dirigez-vous ici: http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/pierre-foglia/201008/07/01-4304636-la-prochaine-peste.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_opinions_377155_accueil_ECRAN1POS1

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)