Previous month:
juillet 2010
Next month:
septembre 2010

août 2010

Palette de couleurs...

Couleurs Là, je fais une pause du gaz de schiste.  Il faut bien, sinon je vais capoter!  Il semble que les citoyens commencent à s'apercevoir que le gouvernement est viré sur le top... D'autres détails à venir sous peu!

Pour l'automne, amour et moi avons décidé de changer un peu le décor.  Nous allons donc peinturer quelques pièces de la maison.  Mes aieux!  Non mais y'en as-tu assez des couleurs disponibles sur le marché?  En plus ce qui semble un bien beau vert en magasin devient un vert caca d'oie rendu à la maison à cause des éclairages différents:  ouch! 

Si vous aussi vous changez de couleurs, je vous invite à utiliser quelques outils de coloration qui vous donnerons un aperçu du résultat final...  Je commence par Studio Rona:  le dernier 'bébé' de Rona, une boutique strictement déco.  Vous y trouverez des décoratrices qui vous aideront à faire vos choix et qui iront chez vous pour vous aider si besoin est et ce, à prix très raisonnable.  Un autre atout:  de grosses feuilles 8 x 11 pouces avec les couleurs de peinture (échantillons).  Si vous avez déjà essayé de visualiser une couleur de mur de salon avec un minuscule rectangle de 1 x 2 pouces, vous serez enchanté par ces géniales pages pleine grandeur!  :-)

Palette Un autre must pour le choix de couleurs, les décorateurs virtuels.  Deux suggestions pour vous:  Benjamin Moore et Sherwin Williams.   Evidemment, il y en a plus mais ils ont déjà fait l'objet d'une chronique ici...

Mais comment elles font les décoratrices pour dire:  'Oh il y a du rose dans ce brun' ou 'Ah non ce bleu froid serait bien plus beau avec ce jaune-gris'... Moi, j'en perds mon latin!  Ha ha ha

Et vous, des projets déco pour l'automne?  Comment faites-vous pour choisir vos couleurs de peinture?

J'attends vos réponses avec impatience!

A très bientôt, Rachel :-)


Prospection de gaz de schiste, prise II...

Je les ai vus aujourd'hui, les beaux camions de l'Alberta qui sont à Mont St-Hilaire pour vérifier si notre sol contient suffisamment de gaz de schiste pour que ça vaille la peine de creuser.  Ils étaient cinq à la queue leu leu à faire vibrer le sol le long de la rue...

Plus je lis sur ces prospections, plus je viens rouge et je suis prête à parier que ma pression doit atteindre des plafonds jamais atteints!  Savez-vous que l'industrie minière a pratiquement tous les droits? 

Imagez-vous donc que cette industrie n'a pas à respecter les réglements de zonage municipaux, ils ont le pouvoir de détourner des cours d'eau et ils ont même le pouvoir d'expropriation... Ben dites donc, il ne me reste qu'à espérer qu'ils ne trouvent pas de gaz naturel sous ma maison parce que sinon je vais devoir me trouver une tente ailleurs!!!

Pollution Mais faudrait pas trop s'inquiéter parce qu'il paraitrait que Mme Normandeau, la ministre des ressources naturelles, 'brainwashée' par notre M. Caillé (bien oui celui-là même qui était chez Hydro) veille au grain.  Bien sûr, Mme Normandeau n'aura pas elle, un beau puits de forage au bout de sa rue avec la valeur de sa maison diminuée de moitié....

Bon là, j'arrête mais je vous invite à aller vous informer d'avantage en lisant les excellents articles répertoriant toutes les qualités desdites prospections... (petit sarcasme ici mesdames et messieurs) :-)

Mon article favori de Pierre Foglia:  La prochaine peste...

Une industrie exemptée... chez Cyberpresse.

Un projet déjà en place... chez Cyberpresse.

Nos cours d'eau sont à sec?  Pas grave, l'important c'est le gaz de schiste! 

Aucun danger!  Bien non, c'est une compagnie gazière qui nous informe...

Désolée si vous me trouvez plate mais faut que je 'ventile'...

A très bientôt, Rachel :-)

 


Gaz de schiste? Pas dans ma cour!

Gros choc ce matin en ouvrant mon petit journal de quartier, L'Oeil Régional... Mais en fait j'ai même eu un choc avant  de bouger la première page du journal... On veut exploiter notre beau coin pour son gaz de schiste!  (ou de shit à mon opinion!)

Communément appelé le gaz naturel, le gaz de schiste serait apparemment disponible en grande quantité dans le sol de ma région, soit Mont St-Hilaire.  Une firme est donc chargée de sillonner les rues avec ses gros camions pour vérifier la véracité desdites mentions.  Et évidemment, si on trouve du gaz, il faudra l'exploiter.  D'où le beau chapelet de jurons après avoir lu l'article dans le journal régional.

Puits  Amour et moi sommes déménagés dans la région parce que nous voulions un endroit pittoresque, bourré de végétation et de nature avec un côté champêtre...  Eh bien dis donc, avec des trucs de ce genre (à gauche) dans le décor, pour le champêtre, on repassera!  Parce que ces merveilleuses structures se retrouveront au bout de nos rues si on décide d'exploiter les puits!

En plus il semble impossible d'empêcher ces maudites exploitations parce qu'il n'y a aucune règlementation pour régir l'exploitation.  Et non seulement c'est d'une laideur astronomique, ça pose divers risques pour la santé et l'environnement.  Dont une mais non la moindre:  de contaminer l'eau potable, juste ça!  Sans parler des tonnes de produits chimiques qui sont injectés dans le sol afin de 'fragmenter' les roches et réussir à extirper le gaz...  Wow, mais quel beau projet!  Je vous invite d'ailleurs à visiter le site de l'Association Québécoise de la lutte contre la pollution atmosphérique pour vous faire une meilleure idée de ce que représente un puits de forage...  Si ça ne vous a pas convaincu, il y a aussi ce blogue qu'il vous faut visiter...  Un autre site percutant, celui de Gasland qui fera probablement redresser les cheveux sur votre tête...

Pollution Je me considère comme une personne généralement accommodante mais là, c'est trop!  Que le gouvernement mette ses culottes et dise non aux grosses multinationales qui n'ont d'intérêts que pour leurs profits et se foutent du bien-être de l'être humain.  Est-ce que ces dirigants d'entreprise n'ont pas d'enfants et petits-enfants à qui ils voudraient léguer plus qu'un chantier contaminé qui a déjà été une planète?

L'exploitation du gaz schiste dans ma cour:  c'est NON!

Chers lecteurs et lectrices, j'attends vos commentaires... :-)

 

A très bientôt, Rachel.